Retour à la médiathèque

Journal ALD 01/2018

Journal ALD 1/2018

FODMAPs : nouvelle tendance ou arme miraculeuse contre le syndrome du côlon irritable ?

Environ 1 adulte sur 7 souffre d’un côlon irritable. Mondialement 15% sont atteints, plus de femmes que d’hommes et également beaucoup de personnes diabétiques.

Les personnes touchées osent à peine manger à l'extérieur, la crainte des troubles digestifs est trop grande. Les symptômes digestifs apparaissent généralement entre 15 minutes et 3 heures après avoir mangé. Les plaintes typiques sont: flatulence, malaise, constipation, diarrhée, alternativement diarrhée et constipation, troubles de l’humeur, difficulté à se concentrer. Auparavant rejeté comme une maladie psychosomatique, le syndrome du côlon irritable est maintenant reconnu comme une maladie. Bien que ce soit une affection bénigne, la qualité de vie des patients est gravement atteinte. Souvent, leur régime alimentaire est très monotone et déséquilibré ; par peur des symptômes, ils évitent strictement les familles d'aliments entières.

Lire plus page 19

Insuline : l’hormone du diabète.

De nombreuses personnes diabétiques utilisent de l’insuline pour se traiter. L’insuline est une hormone importante pour notre organisme et pour régulariser le métabolisme du glucose. Chez la personne diabétique, ce métabolisme est déréglé et la production d’insuline est perturbée et, selon le cas, il faudra avoir recours à un traitement à l’insuline pour stabiliser la glycémie.

Lire plus page 5

Conseils et astuces pour bien injecter l’insuline

Une bonne technique d’injection est un des éléments déterminants pour un bon équilibre glycémique. Les erreurs d’injections peuvent mener à une malabsorption de la dose d’insuline administrée.

Lire plus page 10

Fichiers associés